Nos projets

« Joëlette, la rando (vraiment !) pour tous »

 Comment faire de la randonnée malgré un handicap ?

Fervent défenseur du « Sport pour tous » et soucieux de son accessibilité, l’association Marie Pire souhaite que l’ensemble de ses résidents puisse vivre et ressentir des émotions et prendre du plaisir à travers la pratique d’une activité physique… quelle qu’elle soit ! La joëlette permet l’accès aux publics handicapés ou en difficulté (mental, psychique, physique, sensoriel, social…) à des activités de plein air dans différents environnements (montagne, forêt, piste cyclable, sentier…). Il s’agit d’un fauteuil muni d’une roue unique ce qui permet de se faufiler dans les sentiers les plus étroits ! Véritable thérapie, nous savons et nous connaissons les bienfaits que procure la randonnée. Elle permet de nous redonner le moral et de nous sortir d’un quotidien pas toujours évident en nous permettant de nous évader le temps d’un instant dans un environnement différent et NATUREL.  

« Entre possible et (im)possible, deux lettres et un état d’esprit »

Coût du projet : 8352€

Développement des activités sportives de l’IME

« Il faut jouer pour devenir sérieux » Aristote

Dans le cadre de son projet pédagogique et éducatif, l’IME souhaite favoriser et compléter son offre d’activités en plein air en aménageant et en sécurisant un espace de sa cour.

Les bienfaits des pratiques en extérieur sont nombreux et permettent notamment le développement d’aptitudes telles que les réflexes, la souplesse, la coordination ou bien encore l’endurance et la confiance en soi. Cela permet également de sortir le temps d’une partie de football ou d’un tour en trottinettes d’un quotidien pas toujours évident.

 Ainsi, nous souhaitons créer différents espaces adaptés et sécurisés pour pratiquer diverses activités sans s’éloigner de l’institut. La mise en place d’un espace ballons permettra la pratique d’activités telles que le football et le basketball. Un autre espace sera lui, dédié à la pratique de patins à roulettes, de trottinettes, de tricycles… Enfin, les différents marquages au sol permettront d’éveiller les sens des résidents avec, par exemple des parcours de motricités, des terrains délimités et adaptés…

 Le projet se découpe en deux phases : d’un côté la séparation physique des différents espaces dans le but de stopper tous passage d’objet ou de matériel d’une zone à l’autre afin de garantir une pratique en toute sécurité. De l’autre l’acquisition d’équipements tels que des trottinettes, des tricycles, des ballons, de buts, des flèches pour le marquage ou encore de jalons et de pompes.

 

Coût du projet : 7950€

Repenser l’espace Snoezelen de la MAS et de l’IME

 « Rien n’arrive à l’intelligence qui soit d’abord passé par les sens » St-Thomas D’Aquin.

 Snoezelen est un espace où des expériences sensorielles sont proposées afin de stimuler les sens primaires des personnes en situation d’handicap. Le premier domaine de développement de tout Homme est le domaine sensoriel. L’être humain s’éveille par la découverte de son environnement, de soi et de l’autre via ce domaine. Cette expérience permet aux handicapés de découvrir ou de redécouvrir des sensations dans un espace sécurisant. De plus, l’approche snoezelen permet une entrée en relation entre le résident et son aidant, une diminution de l’autostimulation comportementale et de l’automutilation et enfin un moment de relaxation dans un espace calme, sans grandes angoisses, cris ou coups, en dehors de son espace de vie. 

L’espace actuel ne répond plus aux besoins notamment en termes d’accessibilité. Les dispositions architecturales, les aménagements et les équipements ont besoin d’être repensés afin d’apporter les meilleures installations possibles aux résidents.

Demain l’objectif est de favoriser l’autodétermination des personnes accueillies, faciliter l’accompagnement aidant / aidé mais aussi développer l’éveil sensoriel avec un travail sur l’ensemble des canaux sensoriels. Pour cela, nous souhaitons optimiser l’espace actuel en repensant les possibilités d’aménagement mais surtout acquérir de nouveaux moyens de stimulation afin de compléter notre offre et faciliter le travail des aidants.

 
Coût du projet : 9994€